Taller de los Doctorantes CERMA CRBC con Christian Casas

Paris : EHESS

8 de marzo de 2019 17H00-19H00

Atelier des Doctorants CERMA CRBC avec Christian Casas

Nous aurons le plaisir de vous retrouver ce vendredi 8 mars de 17h à 19h en salle B2.12 de l’EHESS, pour notre prochain atelier de doctorants sur l’Amérique latine. A cette occasion, nous recevrons Christian Casas avec qui nous discuterons de son projet de thèse.

Le projet de thèse de Christian Casas a pour objectif d’analyser la construction d’un corps d’experts des petites puissances dans les organisations internationales de Genève durant la période de l’entre-deux-guerres, afin de contrebalancer leur faible marge de manœuvre vis-à-vis du pouvoir des grandes puissances, à travers une étude comparée et connectée entre la Colombie et la Tchécoslovaquie. En effet, les petits États dans les instances genevoises remarquèrent à plusieurs reprises que leur voix n’était pas prise en compte dans les débats internationaux, et regardèrent d’un mauvais œil les prétentions impérialistes des grands États. Cette situation menaça les principes fondateurs de la Paix de Versailles à savoir : l’égalité entre les États et le respect de la souveraineté. Nous allons étudier le développement de cette expertise technique non pas comme un élément « anational », mais comme un corps engagé intellectuellement qui souhaitait placer les pays faibles en tant que référents de modernité et d’exemplarité morale, en opposition avec les intérêts égoïstes des vainqueurs de 1918.

En s’appuyant sur les réseaux d’experts tchécoslovaques et colombiens à l’Organisation internationale du travail (désormais OIT) et à la Société des Nations (désormais SdN), pour la plupart formés en Europe centrale et en Amérique latine, Christian Casas analyse un volet de la politique étrangère des petites puissances dans les organisations internationales au début du XXe siècle. Par petite puissance il faut comprendre un État qui a peu de moyens de faire prévaloir sa volonté auprès des autres, sinon sur le fait de sa propre existence, et qui, de ce fait, est dans une situation de dépendance sur la scène internationale avec les grandes puissances pour ses intérêts vitaux . Ces pays ont compris rapidement que le domaine de l’expertise était le meilleur moyen pour s’affirmer dans le nouveau système international issu du Traité de Versailles, dans un contexte marqué depuis le milieu du XIXe siècle par l’importance attribuée aux informations de caractère scientifique.

Cécile Fontaine et Martin Cavero pour la coordination de l’atelier doctorants :

Atelier Doctorants Cerma :

atelierdoccerma@gmail.com

CERMA :

http://cerma.ehess.fr/


También te podría gustar...

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.