Las fuerzas contrainsurgentes durante la guerra civil en Nueva España (1810-1820)

Paris : EHESS

5 de abril de 2019

Atelier des doctorants CERMA CRBC

La prochaine séance de l’atelier des doctorants sur l’Amérique Latine aura lieu le vendredi 5 avril de 17h à 19h en salle B2.12 de l’EHESS (54 boulevard Raspail, deuxième étage). A cette occasion, nous recevrons Anaximandro PEREZ avec qui nous discuterons de son projet de thèse, intitulé :

« Les forces contre-insurrectionnelles au cours de la guerre civile en Nouvelle Espagne (1810-1820). Acteurs, finances, organisation »

Ce projet de thèse s’interroge sur le rôle joué par les forces contre-insurrectionnelles de la Nouvelle-Espagne dans la construction de l’État Mexicain du XIXème siècle. Il se centre sur trois thématiques liés à la guerre civile de l’Indépendance du Mexique (1810-1821) : d’abord, les variations organisationnelles des forces du vice-royaume mexicain pendant ce période conflictuel ; ensuite, la composition sociale de dites forces et leurs mutations quantitatives et qualitatives dans les scènes régionales d’opérations ; et, enfin, les ressources et mécanismes que les autorités coloniales utilisaient pour payer et nourrir les troupes et les officiers.

Quatre axes d’analysent structurent la réflexion sur ces trois thématiques :

1) une histoire sociale de la guerre, étudiant notamment la manière dont la vie ordinaire des sociétés locales de la Nouvelle-Espagne a été affecté par l’irruption des forces de guerre royalistes.

2) une histoire politique des forces armées royalistes, abordant les variations de la manière dont la vice-royauté a utilisé politiquement ses forces avant et durant la guerre civile de l’indépendance mexicaine – mais il s’agit aussi d’étudier les changements des positionnements politiques des fidèles du roi, car ces unités militaires ont fini par tuer la vice-royauté par un coup d’État mené à bien en 1821

3) Une histoire institutionnelle qui permettra de mieux comprendre la manière dont ce groupe armé a fonctionné, étudiant ses transformations dans la chaîne de commandement, sa composition humaine et ses structures originales, entre autres.

4) La théorie de la mobilisation des ressources serait utilisée pour analyser la façon dont le recrutement et l’approvisionnement des troupes fut organisée.

Ver sitio web :

https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/2835/


También te podría gustar...

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.