Historias de agua. De ayer a hoy

Appel à contributions :

Histoires d’eau. D’hier à aujourd’hui / Journée d’études pluridisciplinaires :

IPEAT (Institut pluridisciplinaire d’études sur les Amériques à Toulouse).

Université Toulouse Jean-Jaurès / Maison de la recherche :

Mardi 26 mai 2020 :

Date limite de contribution : 30 mars 2020 :

L’eau, source de vie, à la source de la vie, l’eau est omniprésente dans la mytho-genèse de la Mésoamérique précolombienne. Un manuscrit ancien conservé à la BNF, l’Histoyre du Mechique, dit « avoyr esté l’eau la première chose du monde, mais qu’ils ne savent aussi qui la fit ». Dans la plupart des sources, le premier des temps primordiaux aztèques fut le Soleil d’eau, « Atonatiuh ». Selon le Popol Vuh, le grand livre sacré des Mayas quichés, aux origines du monde, le ciel et l’eau, ne faisaient qu’un : « seuls étaient la mer limitée, tout l’espace du ciel (…), l’eau limitée, seulement la mer calme » et seuls étaient là les dieux créateurs. L’eau nourricière et purificatrice était offerte aux humains à leur naissance, comme un don des dieux. Indispensable, ensuite, tout au long de la vie, elle était également présente au moment de quitter la terre et accompagnait les humains dans leur voyage pour l’au-delà. Vénérée, mais aussi crainte, l’eau destructrice présidait à la fin des mondes.

Nous nous intéresserons ainsi dans un premier temps aux croyances et rituels liés à l’eau dans l’Amérique pré coloniale puis aux représentations artistiques autour de l’eau, de l’époque précolombienne à nos jours. Nous questionnerons également les enjeux contemporains autour de l’eau en tant que ressource et facteurs de risques.

En effet, l’eau est au cœur d’enjeux sociaux, économiques et environnementaux forts : que ce soit l’alimentation en eau potable de qualité, de la gestion des eaux usées, de la dépendance urbaine des transferts interbassins, de la privatisation des services de l’eau ou que ce soit, dans une perspective plus environnementale, autour des extrêmes climatiques et leurs conséquences, les questionnements et problèmes à résoudre sont multiples. Nous nous intéresserons à la façon dont la recherche, les réseaux associatifs et leurs projets (Programme Solidarité-Eau (pS-Eau), les institutions (Agence de l’eau Adour-Garonne, par exemple) engageant des projets internationaux avec l’Amérique Latine apportent leurs contributions. Toute proposition autour des problématiques actuelles de la gestion de l’eau ou des menaces liées aux phénomènes climatiques et à la pollution sera bienvenue.

Cette journée d’études pluridisciplinaire vise à rassembler des chercheur.e.s en histoire, littérature, civilisation, sociologie, anthropologie et géographie autour du thème de l’eau, mais aussi des acteurs gestionnaires ou issus du tissu associatif.

Envoyez vos propositions de communication (titre + résumé de 300 mots) avant le 30 mars aux adresses suivantes :

Marion.gautreau@univ-tlse2.fr

Jose.contel@univ-tlse2.fr

Alexandra.descamps-angeliaume@univ-tlse2.fr

Ver sitio web :

http://www.iheal.univ-paris3.fr/fr/actu/appel-%C3%A0-contributions


También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search