Appel à communications – Circulations, transferts et trajectoires aux Amériques, XVIe-XXIe siècles

Journées d’études des doctorant.e.s de l’UMR 8168 Mondes Américains :

Appel à communications :

Date limite d’envoi des propositions : 28 septembre 2020 :

Les journées d’études organisées par les doctorant·e·s de l’UMR 8168 Mondes Américains proposent une réflexion pluridisciplinaire autour des circulations, transferts et trajectoires aux Amériques, du XVIème siècle à aujourd’hui. Tout au long de cette période, les savoirs et les pratiques politiques, économiques, socio-culturels ou religieux s’élaborent, se réinterprètent et se transforment à travers des processus d’échanges. Si les circulations sont avant tout un phénomène spatial, elles s’observent à de multiples échelles, locale ou transnationale, liant les Amériques au reste du monde, ou entre différentes parties du continent. Elles varient également selon la chronologie : dès avant le début de la période, les premiers contacts s’élaborent entre l’Europe, les Amériques mais aussi l’Afrique via la traite atlantique. Du XVIe au XIXe siècle, le continent américain est marqué par le développement du colonialisme des impérialismes européens, avant que ne s’enclenche le cycle des indépendances et la constitution des Etats-nations. À la période contemporaine, dans un contexte de mondialisation des échanges, d’accélération des migrations et d’accroissement des inégalités, les transferts au sein même des Amériques s’accentuent également. Réfléchir à l’échelle continentale, en incluant l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, permettra de nourrir une approche comparative entre des régions traversées par des influences diverses.

Trois aspects en particulier méritent d’être approfondis. Tout d’abord, les circulations matérielles, notamment commerciales, qui lient les Amériques au reste du monde dès le début de la période étudiée. Ensuite, la circulation des savoirs – idées, pratiques, courants de pensée, symboles et images. Enfin – et elle leur est intrinsèquement liée – la circulation contrainte ou volontaire des personnes, qui transmettent des discours et des pratiques à l’échelle locale, nationale, régionale et transnationale. L’étude de ces connexions et des différents acteurs qui y participent conduira à interroger les processus d’échanges, la reconfiguration des espaces et les transformations socio-culturelles, politiques, économiques et environnementales. Ces journées ont ainsi pour ambition d’établir un dialogue croisé entre toutes les disciplines des sciences humaines et sociales (histoire, sociologie, anthropologie, géographie, etc.), afin de construire une réflexion sur les dynamiques, les enjeux et les limites des circulations et des transferts aux Amériques.

Ces journées d’études sont ouvertes à tou·te·s les doctorant·e·s, APD et masterant·e·s quelle que soit leur affiliation universitaire. Les communications pourront se faire en français ou en anglais (ou éventuellement en espagnol) et dureront vingt minutes.

En savoir plus :

http://mondes-americains.ehess.fr/index.php?2917


También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.