Transitions écologiques américaines : Accès et politique de l’eau en Amérique latine

3 juin 2021 14h00-17h00 :

Le séminaire TEA invite Anne Peltier, Frédérique Blot, Lucie Le Goff et Chloé Nicolas-Artero.

La prochaine séance de l’Axe Transitions Écologiques Américaines se aura lieu en ligne, au lien suivant :

https://meet.google.com/twt-djse-zdw

(Ou composez le : ‪(US) +1 402-866-0251 CODE : ‪312 089 193#)

Cette séance aura pour thème l’« Accès et la politique de l’eau au Chili », et propose de discuter les enjeux de l’élaboration de l’information environnementale sur l’accès et la qualité de l’eau, depuis la géographie et une réflexion sur l’interdisciplinarité. La discussion s’articulera autour de deux présentations :

– Anne Peltier (MCF en géographie, GEODE, Université Jean Jaures), Frédérique Blot (MCF en géographie, GEODE, Université Jean Jaures), Lucie Le Goff (Doctorante en géographie, GEODE, Université Jean Jaures et Université Pontificale Catholique du Chili).

« Inégalités d’accès à l’eau et représentations de l’hydrosystème dans la Province de Chacabuco (Chili) ».

Située au nord de la Métropole de Santiago, la Province de Chacabuco est caractérisée par l’implantation de nombreuses activités industrielles polluantes, ce qui lui vaut d’être qualifiée de « zone de sacrifice environnemental ». Depuis, les populations locales s’inquiètent de l’état de leur milieu de vie et notamment de la qualité de l’eau qui leur est destinée. Le manque d’informations fiables dans le domaine montre l’importance de la fabrication de données permettant de qualifier l’état du milieu à même « d’empouvoirer » les habitant.e.s.

– Chloe Nicolas-Artero (Post-doctorante au Center for Climate and Resilience Research – CR2) : « Le Chili respecte-t’il le droit humain à l’eau potable ? Une réflexion sur la construction d’indicateurs de sécurité hydrique ».

Si le cadre juridique et institutionnel de l’eau chilien a parfois été érigé comme un « modèle », les situations de pénurie qui affectent l’accès à l’eau potable des populations rurales en montrent ses limites. Il apparaît nécessaire de produire des données sur les niveaux de disponibilité en eau et d’accès à l’eau potable en milieu rural, objectif – compliqué – que se propose une équipe transdisciplinaire du Center for Climate and Resilience Research (CR2).

En savoir plus ICI


También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search