Journée des bolivianistes 2021 : Quelle Bolivie après la crise post-électorale de 2019 ?

Saint-Denis, France :

29 septembre 2021 9h00-17h00 :

Cette journée a pour but d’analyser les développements survenus en Bolivie depuis la crise post-électorale de 2019, dans une perspective couvrant l’histoire du pays. Ainsi, la séquence d’événements qui a conduit de la « démission forcée » d’Evo Morales à la victoire de Luis Arce et du MAS aux élections générales d’octobre 2020, sans oublier la crise sanitaire qui a frappé – et frappe encore – durement la Bolivie, ne peut être analysée comme un phénomène singulier et circonscrit. Le séisme que représentent, dans l’histoire bolivienne récente, les circonstances dans lesquelles Jeanine Añez est arrivée à exercer la présidence entre 2019 et 2020 requiert d’être lu dans une plus longue durée, qui pourrait rendre compte des différents cycles politiques et économiques qui ont traversé la société bolivienne depuis le milieu du XXe siècle.

Programme

  • 9h : accueil des participant.es et du public

  • 9h30 : Allocutions d’ouverture Charles Reiplinger, vice-président des relations internationales de l’Université Sorbonne Paris Nord

  • « Retour sur les journées des bolivianistes en France » Jean-René Garcia, Professeur des universités associé, Université Sorbonne Paris Nord

  • « Peut-on mener une révolution démocratique face à des non-démocrates ? Réflexion sur le cas bolivien » Franck Poupeau Directeur de recherche, CNRS

10h30 : Première table-ronde. « Crises et conflits en Bolivie depuis les institutions »

  • « La crise post-électorale de 2019 et la Constitution de 2009 » Victor Audubert, Docteur, Université Sorbonne Paris Nord

  • « Evo ya no es pueblo? Analyse d’un sondage réalisé le 20 Octobre 2019 au bureau de vote Club de Leones à La Paz » Sebastián Urioste, Maître de conférences, Université de La Rochelle

  • La feminización de la Asamblea Legislativa en Bolivia: mujeres y la agenda de género” Zara Abud Ferrufino, Doctorante, Université Lumière Lyon 2

  • « La gestion de la pandémie en Bolivie : une comparaison entre les présidences de Jeanine Añez et Luis Arce » Élise Gadea, Docteure, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

14h : Deuxième table-ronde. « Crises et conflits en Bolivie depuis la société »

  • « Affronter les sorciers d’Evo Morales. La dimension occulte du conflit entre Potosi et l’État plurinational » Pascale Absi, Chargée de recherche à l’IRD

  • « Les turbulences boliviennes depuis le Nord Potosi (2019-2021) » Claude Le Gouill, Docteur, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

  • « Le champ artistique et culturel bolivien dans la crise sanitaire et politique : (Re)configuration des alliances et modes de mobilisation lors de la fermeture du Ministère des Cultures en juin 2020 » Baptiste Mongis, Doctorant, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

  • Repertorios de acción colectiva, miedo, odio e ira. El caso de la “Resistencia juvenil cochala” Olmer Torrejón Alcoba, Chercheur indépendant

17h : Conclusions Victor Audubert. Docteur, Université Sorbonne Paris Nord

En savoir plus ICI





Citar este post
REGARDS CNRS (2021, 13 septiembre). Journée des bolivianistes 2021 : Quelle Bolivie après la crise post-électorale de 2019 ? Redial & Ceisal. Recuperado 14 de junio de 2024, de https://doi.org/10.58079/tgfq

También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search