Édouard Glissant : pensée de l’histoire et des mémoires, harmoniques des identités collectives

Paris :

10 mai 2022 19h00 :

Aborder l’œuvre d’Édouard Glissant sous l’angle de son ample pensée de l’histoire et en particulier, par le prisme de sa vision de l’esclavage ne consiste pas à se cantonner à un « thème » parmi d’autres. Il s’agit plus exactement, d’en considérer à la fois la matrice et le creuset à partir desquels se déclinent une vision des mémoires, une conception spécifique du passé (son appréhension par la « trace »), une projection prospective dans les futurs du monde, et une définition ouverte et dynamique des identités collectives.

C’est dire combien dans le cas de Glissant, la question historique, celle de l’esclavage considéré comme une entité intégrale de la colonisation, ne saurait se restreindre à un répertoire programmatique, quand il est question de la voie par laquelle l’écrivain-poète-dramaturge-essayiste a élaboré dans sa globalité une vision du monde qui, on le constate encore, continue de fasciner par son ampleur et son originalité. Rien, décidément, dans la pensée moderne, ne ressemble à cette parole qui se fait entendre par les voix plurielles des genres, pour épeler l’histoire en polyphonie comme cadre où se déroule le drame humain mais où se jouent aussi les ressorts inattendus de la Relation.

Invité : Loïc Céry.

En savoir plus ICI


También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search